article web sur Femmes références

Alors aujourd'hui nous recevons Valérie Stoll et si j'ai bien compris pour cette première interview je pars en Bretagne, c'est bien ça?
Alors oui c'est bien ça, je me situe entre Nantes et Rennes, à la limite de l'Ille et Vilaine, dans une commune d'environs 1000 habitants qui s'appelle Conquereuil.

Si tu devais te présenter que nous dirais-tu de toi?
Je suis une maman de 6 enfants, ex graphiste (ça m'arrive de reprendre du pinceau mais je n'ai pas beaucoup de temps).
Je me suis lancée dans le monde agricole il y a 4 ans dans le domaine des plantes médicinales. J'ai crée Koantiz, qui signifie beauté en breton. Koantiz est une production agricole de plantes de beauté (et du bien être) bio et nous faisons aussi des bijoux avec des matériaux recyclés.

Si tu nous présentais ta petite entreprise... que nous en dirais-tu?
Et pour la petite blague, connait-elle la crise ou pas? Coquin
Mon entreprise, c'est une production agricole de plantes médicinales en bio, que je transforme en infusions, hydrolats, cosmétiques 100 % naturels et des produits alimentaires comme les sirops, confitures, des aides culinaires tous bio. Je fais également de la formation et j'interviens dans les écoles pour de l'éducation à l'environnement, du jardinage bio et biodynamique, de l'herboristerie, et de la cosmétique naturelle.
Alors pour la question de la crise, à l'heure d'aujourd'hui je commence à m'octroyer une petite rémunération équivalente à un mi-temps alors que j'ai bien 40 heures de travail par semaine surtout en été (beaucoup moins en hiver). Je vise un salaire équivalent à un temps plein, cependant je souhaite profiter aussi de mes enfants et je considère mon activité comme devant être enrichissante du point de vu personnel et non contraignante. Je ne connais finalement pas la crise car je fais partie des métiers de niche (je suis à ma connaissance la seule agricultrice en plantes médicinales qui a créé son propre établissement de fabrication cosmétique en Loire Atlantique). Il ne manque plus que le bouche à oreille pour finalement faire décoller cette petite entreprise familiale.

Quelles sont tes qualités personnelles et professionnelles?
Je dirais que ma plus grande qualité professionnelle est la ténacité, et ma grande qualité personnelle serait que je suis instinctive. Mère poule, je ne fais que ce que je sens bien.

Et aussi le petit défaut qui te rend plus humaine? Et oui avant toi j'ai interviewé une alien alors c'est pour être sûr! Complice
Mon défaut est mon manque de confiance en moi, que j'essaie de combler avec une conscience professionnelle presque excessive par moment.

Pour en revenir à Koantiz, comment est organisée ton exploitation ? Et comment cultives-tu « bio » ?
Je cultive sur 1ha des annuelles comme le calendula, le bleuet, la bourrache...
J'ai 4 ha de cueillette possible autour en sauvage labélisé en bio (ce sont des anciennes carrières où il y a du pin, des bouleaux, de la bruyère notamment) et tout est labellisé à 100 % bio ainsi que la transformation (séchage et distillation).
Pour les cosmétiques c'est également du 100 % bio mais non certifié car cela demande de payer encore un forfait supplémentaire pour la labellisation qui est encore trop chère pour une petite structure comme la nôtre mais je ne m'amuserais pas à mélanger des produits douteux avec mes plantes.
La cueillette se fait donc à la main, le séchage naturel lui, se fait de façon traditionnelle sur claies (sans chauffage).
Je cultive en allant bien au delà de la réglementation bio : pas d'engrais chimiques ni de pesticides, rotation des cultures ... Je fais en sorte de pratiquer une culture diversifiée (environs 4O plantes différentes) que j'ai intégrée à la végétation locale. Il n'y a donc pas de sol dénudé et je maintiens une biodiversité végétale pour accueillir la faune locale, qui va également protéger mes cultures des pucerons et limaces grâce aux coccinelles et hérissons par exemple.
Je travaille avec des outils légers pour préparer la terre, ensuite la cueillette se fait manuellement. Je fortifie mes plantes aux infusions d'ortie ou de valériane. Je plante et cueille suivant la lune selon les principes de la biodynamie afin de maintenir une terre en bonne santé pour avoir des plantes de bonne qualité.

J'ai vu aussi sur le site qu'il y avait des bijoux, peux-tu nous en dire plus à ce sujet ?
Sous le nom de Koantiz, il y a aussi mon conjoint Philippe Rivrain, artisan d'art depuis près de 20 ans mais qui a commencé son parcours comme garde forestier avant de faire les beaux arts de Nantes.
Il réalise des bijoux originaux à base de matériaux recyclés grâce à la technique du filage de verre et repoussage du métal. Il m'aide aussi sur l'exploitation.

A propos d'ailleurs, comment passe-t-on pour ton cas de graphiste à exploitante agricole ?
Pour moi c'était le contraire de mon conjoint : artiste plasticienne depuis le Bac, j'ai été portraitiste, graphiste, peintre trompe-l'œil et , j'ai commencé un cursus agricole vers 30 ans , comme paysagiste. Ensuite 2 ans d'herboristerie m'ont amenée à passer un diplôme d'exploitante agricole avec option maraîchage car je souhaitais transformer mes propres plantes et ainsi ne pas à avoir à acheter la matière première sans en savoir la provenance, le mode de culture etc.

Ma rubrique étant accès sur le fait-main, que pourrais-tu nous dire à ce sujet et quelle place occupe-t-il dans ton quotidien ?
Le fait-main c'est pour moi le goût du travail bien fait, la technique de cueillette par exemple est indissociable d'un produit de grande qualité, car le choix de la bonne plante se fait autant avec les yeux qu'avec le toucher (et même avec l'âme pour les puristes).
C'est une approche qui ne peut pas être possible avec une machine. Je crée aussi mes propres étiquettes (mon côté créatif) que j'imprime à l'unité (donc pas de gaspillage papier) et je suis fière de coller chaque étiquette sur le produit fini car je sais que j'ai tout fait avec cœur.

Quelles sont les autres valeurs que tu défends et que tu veux transmettre à tes enfants ou générer par le biais de ton entreprise?
J'espère pouvoir transmettre le respect de l'environnement par ma pratique agricole, par les produits que je propose, par l'accueil du public sur le terrain, par mes conseils en jardinage etc...
J'ai créé une association dans ce sens avec mon mari, il y a 7 ans qui s'appelle Bio's Arts et dont je suis encore animatrice bénévole. Aujourd'hui nous rassemblons une cinquantaine d'artistes, d'artisans d'art et d'artisans qui proposent des actions sur le thème de l'environnement et du développement durable. Ils le font le plus généralement par le biais des arts pour que cela reste ludique. Le fait d'être également responsables dans nos activités professionnelles reste un bon exemple de faisabilité pour tous.
Je reste donc en phase avec moi-même avec Koantiz. Sans contraindre la nature et ma propre nature, je respecte mes engagements en laissant derrière moi, pour mes enfants aussi, une terre saine, et peut-être une activité pour l'un d'entre eux qui l'épanouira car il (ou elle) sera proche de ses racines, sur un autre mode de vie, suivant le rythme des saisons et de sa propre horloge biologique, que demander de mieux ???


Et bien tout est bien clair pour moi et je pense que ça l'est pour nos lecteurs aussi, on te remercie donc Valérie pour avoir pris le temps de partager avec nous un peu de ta vie. Merci aussi pour toute cette belle énergie que tu as bien su nous transmettre. Bravo également pour ces belles valeurs que tu défends et aussi pour ton engagement au quotidien pour celles-ci.
J'invite maintenant tous nos lecteurs à découvrir également ton site http://www.koantiz.com/ ou à te rejoindre sur ton profil et ta page facebook : facebook.com/koantiz

Pour terminer je pourrai dire à ceux qui n'habitent pas très loin ou qui passeraient dans la région de Valérie, de ne pas hésitez à venir visiter son exploitation d'avril à octobre (sur réservation) et à faire un petit tour dans sa boutique à Conquereuil qui fait aussi galerie d'ailleurs.
Vous pouvez aussi profiter toute l'année des connaissances de Valérie qui partagera volontiers avec vous son savoir faire sous forme d'atelier (à partir de 5 personnes) : des ateliers de reconnaissance végétale, d'herboristerie pratique, de cosmétique naturelle à faire soi-même, de dessin botanique, de teinture végétale, et de papier végétal.
Donc n'hésitez pas à la contacter pour toutes ces choses là, que ce soit par téléphone au 02 40 87 19 02, ou par mail àkoantiz@gmail.com

Sur ce, nous allons donc nous quitter. Je vous dis à dans 15 jours pour partir à la découverte d'une autre activité toujours dans le thème du fait-main. D''ici là, nous souhaitons une longue et belle route pour Koantiz, en espérant que la marque trouve encore plus de distributeurs dans la région et sur Internet (d'ailleurs lecteur, si tu es intéressé, appelle )
Valérie se fera une joie de répondre, en plus elle peut faire des présentations produits et/ou bijoux sur invitation chez une hôtesse sur la région Bretagne et Loire Atlantique, donc n'hésitez pas.
Il nous faut encourager les personnes qui se battent chaque jour pour l'artisanat français.

Dernière modification le lundi, 06 février 2012 15:51

lien de l'article :http://www.femmes-references.com/index.php/component/k2/item/790-interview-de-val%C3%A9rie-stoll

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Recevez notre lettre info

A offrir

Plus d'infos.....

Découvrez notre Kit de l'Herboriste pour apprendre à vous soigner avec les plantes